Les Zones d’Immersion Temporaire (ZIT) : Une solution efficace contre les inondations

Les Zones d’Immersion Temporaire (ZIT) : Une solution efficace contre les inondations

Les inondations représentent un risque majeur pour de nombreuses régions, notamment en Wallonie. Pour lutter contre ce phénomène, diverses stratégies sont mises en place, parmi lesquelles les Zones d’Immersion Temporaire (ZIT).

Face aux phénomènes météorologiques extrêmes tels que les inondations et les sécheresses, la Wallonie met en place des solutions innovantes pour protéger ses territoires.

Parmi ces initiatives, la création de Zones d’Immersion Temporaire (ZIT) joue un rôle crucial. Ces zones permettent de gérer les excès d’eau lors des crues et de renforcer la résilience des milieux naturels et agricoles.

Cet article résume les principaux projets de ZIT en cours en Wallonie.

Qu’est-ce qu’une Zone d’Immersion Temporaire (ZIT) ?

Une ZIT est un aménagement hydraulique conçu pour stocker temporairement de grandes quantités d’eau lors de fortes pluies ou de crues. Ces zones sont généralement situées sur des terrains agricoles ou naturels proches des cours d’eau.

Leur objectif principal est de tamponner les variations de débit des rivières, limitant ainsi les risques d’inondation en aval.

Fonctionnement des ZIT

Les ZIT fonctionnent en retenant l’eau excédentaire pendant les périodes de fortes précipitations. Elles sont équipées de dispositifs tels que des digues et des déversoirs de sécurité qui permettent de contrôler le débit entrant et sortant. Lorsque la capacité maximale est atteinte, l’eau est libérée de manière contrôlée pour éviter les débordements catastrophiques.

Avantages et objectifs des Zones d’Immersion Temporaire

  1. Lutte contre les inondations : En stockant temporairement l’eau excédentaire, les ZIT réduisent les risques d’inondation en aval.
  2. Amélioration de la qualité de l’eau : Elles contribuent à l’épuration naturelle de l’eau, favorisant l’écoulement et l’infiltration.
  3. Renforcement de la résilience : Les ZIT aident à gérer les périodes de sécheresse en maintenant un niveau d’eau stable dans les milieux naturels et agricoles.
  4. Promotion de la biodiversité : En créant des zones humides, elles favorisent la biodiversité régionale.
  5. Réponse aux besoins sociétaux : Les ZIT offrent des espaces naturels pour les activités récréatives et éducatives.

Projets en Cours

Province de Luxembourg

  • Aubange : Réalisation d’une ZIT et renaturation du ruisseau Le Brüll, avec des aménagements pour un potager participatif et solidaire sur le site « Clémarais ».

Province de Brabant Wallon

  • Villers-la-Ville : Création d’une zone d’expansion de crue sur la Thyle, dans le bassin de la Dyle.
  • Tubize : La commune de Tubize a mis en place plusieurs ZIT pour gérer les inondations fréquentes causées par les 13 cours d’eau qui convergent vers la ville. Ces dispositifs ont prouvé leur efficacité lors des fortes pluies de novembre 2010, où les zones inondables ont été protégées grâce aux ZIT.
  • Ittre : Ittre a inauguré sa septième ZIT à Gaesbecq, un dispositif qui protège désormais le centre de la commune contre les inondations. Les habitants, autrefois sinistrés, se sentent désormais plus en sécurité grâce à cette infrastructure.

Province de Namur

  • Olloy-sur-Viroin : Création de ZIT sur le ruisseau des Noyés.

Province de Hainaut

  • Boussu-en-Fagne : Reméandration de l’Eau Blanche d’Aublain, projet mené par Natagora.

Province de Luxembourg

  • Arlon : Développement du parc naturel et récréatif de l’Hydrion.

Province de Luxembourg et Namur

  • Marche-en-Famenne et Rochefort : Création d’une ZIT sur la Wamme, en amont des villages d’Hargimont, Harsin, On, et Jemelle, avec une retenue d’eau d’environ 650 000 m³.

Financement et Partenariats

Un budget de 19 millions d’euros est alloué à ces projets, avec une enveloppe globale de 18,4 millions d’euros pour 17 nouveaux projets. Ces initiatives sont le fruit de collaborations entre les communes, les provinces, les parcs naturels, les contrats de rivière, les intercommunales et les associations de conservation de la nature.

Conclusion

Les Zones d’Immersion Temporaire sont des outils essentiels dans la lutte contre les inondations.

En stockant temporairement l’eau excédentaire, elles protègent les zones habitées, améliorent la qualité de l’eau, renforcent la biodiversité et aident à prévenir les sécheresses.

Pour en savoir plus sur ces initiatives, vous pouvez consulter les publications et rapports des autorités régionales.

 


En savoir plus sur Inondations.info

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur Inondations.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading