Inondations en Belgique : Comprendre pour mieux préparer l’avenir

Inondations en Belgique : Comprendre pour mieux préparer l’avenir

Introduction

L’été 2021 restera gravé dans la mémoire collective belge comme la saison des inondations dévastatrices. Ces événements dramatiques, qui ont principalement touché les provinces wallonnes, ont causé des dégâts matériels considérables, des pertes humaines et un traumatisme psychologique important pour les sinistrés.

Un an après, il est crucial de tirer les leçons de cette catastrophe et de se préparer au mieux pour faire face à de futures inondations.

Comprendre les causes des inondations

Les inondations de juillet 2021 ne sont pas dues à un événement unique, mais plutôt à une conjonction de facteurs :

  • Des précipitations exceptionnelles : Durant quelques jours, certaines régions ont enregistré des quantités de pluie équivalentes à plusieurs mois de précipitations habituelles, saturant les sols déjà gorgés d’eau. En effet, entre le 14 et le 16 juillet 2021, des stations météorologiques en Belgique ont mesuré des cumuls de précipitations dépassant parfois 250 mm, comme à Jalhay (271,5 mm) ou Spa (217,1 mm). Ces pluies diluviennes, bien supérieures aux moyennes saisonnières, ont submergé les sols en un temps très court.
  • La saturation des sols : L’absence de périodes de sécheresse et les pluies fréquentes des mois précédents ont contribué à saturer les sols, les rendant incapables d’absorber les nouvelles précipitations. Les sols n’ayant plus la capacité de retenir l’eau, celle-ci s’est écoulée en ruissellement vers les cours d’eau, aggravant les inondations.
  • Le débordement des cours d’eau : Face à l’afflux massif d’eau, les rivières et fleuves, rapidement dépassés par leur capacité, ont débordé de leur lit, inondant les vallées et les zones adjacentes. La Meuse, l’Ourthe, la Vesdre et l’Amblève ont notamment dépassé leurs niveaux d’alerte, entraînant des débordements importants et des inondations majeures dans les zones situées en bordure de cours d’eau.
  • L’artificialisation des sols : L’augmentation des surfaces imperméables, telles que les routes, les parkings et les zones urbanisées, a réduit la capacité d’infiltration des sols, aggravant le ruissellement des eaux pluviales. En effet, l’eau de pluie ne pouvant plus s’infiltrer dans les sols, s’est écoulée rapidement vers les cours d’eau, augmentant le volume d’eau à évacuer et contribuant aux inondations.
  • Le changement climatique : Le réchauffement climatique entraîne une augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes, tels que les pluies intenses, augmentant la probabilité d’inondations. Les scientifiques s’accordent à dire que le changement climatique est un facteur aggravant des inondations, et que ces événements extrêmes sont amenés à se répéter et à s’intensifier à l’avenir.

Les régions les plus touchées en Belgique

Les inondations ont principalement frappé les provinces wallonnes, avec des conséquences particulièrement graves dans les régions suivantes :

  • Liège : La ville de Verviers a été particulièrement touchée, avec des maisons submergées jusqu’aux étages, des infrastructures gravement endommagées et des pans entiers de la ville sinistrés. La Vesdre, qui traverse la ville, a débordé de son lit, inondant le centre-ville et provoquant des dégâts considérables.
  • Namur : La vallée de la Meuse a été submergée, coupant des villages entiers du monde extérieur et provoquant des dégâts considérables aux habitations, commerces et industries. La Meuse, l’un des principaux cours d’eau de Belgique, a atteint un niveau record, inondant les villes et villages situés le long de son cours.
  • Hainaut : La ville de Mons a également subi des inondations importantes, avec des débordements de rivières, des coulées de boue et des destructions majeures. La Haine, la Sambre et l’Escaut, rivières traversant la province, ont également débordé, inondant les zones avoisinantes et causant de nombreux dégâts.

Les conséquences des inondations en Belgique

Au-delà des pertes humaines et des dégâts matériels, les inondations de 2021 ont eu un impact psychologique important sur les populations sinistrées :

  • Des traumatismes individuels et collectifs : Perte de biens, sentiment d’insécurité, angoisse face à l’avenir… Les inondations ont provoqué un stress psychologique important chez les sinistrés. Le sentiment d’impuissance face à la montée des eaux, la vision de son habitation détruite et l’incertitude liée à la reconstruction peuvent entraîner des syndromes anxieux, des dépressions et même des états de stress post-traumatique.
  • Une solidarité face à l’épreuve : Malgré la catastrophe, un formidable élan de solidarité s’est manifesté. Les citoyens se sont mobilisés pour venir en aide aux sinistrés, participer aux opérations de nettoyage et de déblayage, et soutenir moralement les personnes touchées.

Se préparer aux inondations

Même si on ne peut pas empêcher les intempéries, il est possible de se préparer aux inondations afin de limiter les dégâts :

  • Renseignez-vous sur les risques d’inondation dans votre zone : Les autorités locales mettent à disposition des cartes des zones inondables. Prenez connaissance des risques spécifiques à votre habitation et à votre quartier.
  • Adoptez des précautions au sein de votre habitation : Surélevez les meubles et les objets de valeur, installez des clapets anti-retour sur les égouts pour éviter les remontées d’eau, préparez un kit d’urgence comprenant des provisions, de l’eau potable, une trousse de secours et une radio à piles.
  • Soyez attentif aux alertes météo : Restez informé de l’évolution de la situation météorologique et des consignes de sécurité diffusées par les autorités en cas de fortes pluies.
  • Coupez l’électricité et le gaz en cas de montée des eaux : Cela permettra d’éviter les risques d’incendie et d’électrocution.

Agir après les inondations

Si votre habitation a été touchée par les inondations :

  • Contactez votre compagnie d’assurance : Déclarez les sinistres à votre assurance habitation pour bénéficier des indemnisations prévues dans votre contrat.
  • Faites appel aux services de secours si nécessaire : N’hésitez pas à contacter les pompiers ou la protection civile en cas de danger ou de besoin d’assistance.
  • Procédez au nettoyage et au séchage de votre habitation : Aérez les pièces pour éviter la formation de moisissures. Soyez prudent lors du nettoyage et portez des équipements de protection si nécessaire.
  • Sollicitez une aide psychologique : Si vous éprouvez des difficultés à surmonter le traumatisme vécu, n’hésitez pas à solliciter un soutien psychologique auprès de professionnels.

Conclusion

Les inondations de juillet 2021 ont marqué la Belgique. En tirant les leçons de cette catastrophe, en se préparant et en agissant de manière solidaire, il est possible de faire face aux risques d’inondations et d’en atténuer les conséquences.

Pour aller plus loin

Vous trouverez ci-dessous des liens vers des sites internet proposant des informations complémentaires sur les inondations et la prévention des risques :


En savoir plus sur Inondations.info

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur Inondations.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading